Plateforme d’autopartage : un impact environnemental important !

Le marché du covoiturage est de plus en plus florissant, les plateformes de d’autopartage se multiplient de plus en plus dû à un besoin croissant de véhicule de transport. Mais cette croissance est également une excellente nouvelle pour la réduction de la congestion urbaine et pour l’environnement. Cet article examine certaines des raisons pour lesquelles la prolifération des plateformes de partage à un impact important sur l’environnement.

Moins de voitures sur la route

Environ un cinquième des émissions qu’une voiture libère au cours de sa vie est dû au processus de production. L’adhésion à une plateforme d’autopartage comme Getaround élimine la nécessité de posséder un véhicule. À mesure que le nombre de membres augmentera, cette baisse de la demande entraînera, une production moindre de voitures chaque année. Moins de voitures sur la route signifie également une consommation moindre de carburant. Avec le temps, cette demande réduite peut aider à ralentir le taux de production de pétrole et à réduire le besoin de nouvelles plates-formes pétrolières. Les impacts environnementaux de l’exploration de réserves de pétrole et de forage pétrolier en mer peuvent être importants, perturbant les habitats et les comportements des animaux marins. Toute réduction des activités de forage serait donc importante pour les écosystèmes marins et côtiers.

Les plateformes d’autopartage utilisent des véhicules électriques

Un nombre croissant de plateforme d’autopartage incluent maintenant des voitures électriques dans leurs catalogues. Étant donné que de nombreux utilisateurs d’autopartage choisissent de ne pas posséder de voiture pour des raisons environnementales, le faible niveau d’émission d’un véhicule électrique est un avantage évident. Cela augmente le nombre de kilomètres parcourus en électricité. Les calculs montrent que pour chaque litre de gaz brûlé par un véhicule moyen, près de 24 kilos de gaz à effet de serre (GES) sont émis, dont 80% sortent directement du tuyau d’échappement. En revanche, les véhicules électriques ne génèrent aucune émission à partir de leurs tuyaux d’échappement et, comparativement à l’ensemble de leur cycle de vie, produisent moins d’émissions de GES que les véhicules similaires à essence ou diesel.

Utilisation accrue de voitures plus petites et plus récentes

Des études sur les membres de plateforme d’autopartage montrent que les conducteurs utilisent des véhicules adaptés à leurs besoins. Par exemple, si un conducteur souhaite louer une voiture à Rennes, il en utilisera une qui sera adapté à ses besoins dans cette ville. Pour les trajets plus courts et individuels, il peut choisir un petit véhicule très efficace et pour les longs voyages, il peut passer à un SUV confortable. De plus, la plupart des sociétés de covoiturage possèdent une flotte de véhicules récente. Et comme les véhicules neufs ont un meilleur rendement énergétique et émettent moins de polluants que les modèles comparables, cela contribue à une meilleure qualité de l’air urbain et à une consommation de carburant inférieure.

Avec la réservation, l’autopartage va concurrencer la location courte durée
Réduction des coûts : pourquoi les plateformes d’autopartage sont une aubaine pour les entreprises